Rapport de stage : Nicolas Noé

J’ai eu la chance d’effectuer un stage court mais très enrichissant auprès d’un député et de sa collaboratrice parlementaire du 20 au 24 juin 2016. Il a été question pour moi de m’immiscer dans le rôle d’un attaché parlementaire consistant à aider le député dans son travail politique en effectuant un travail polyvalent. L’attaché s’occupe de tout ce qui est de l’ordre du secrétariat mais également du politique car il est aussi souvent la plume de son député. Pour ce faire, je travaillais au même bureau que l’attaché parlementaire qui se situe lui-même dans le bureau du député. Mon support de travail était majoritairement mon ordinateur.
Pendant ces quatre jours, j’ai participé à la rédaction de questions écrites sur divers sujets d’actualités. Ces questions ont vocation à être posées lors des séances de questions au gouvernement qui ont lieu chaque semaine dans l’hémicycle.
Généralement, après une discussion au sein de son groupe politique, un député peut se positionner sur un sujet particulier et poser sa question (il dispose de 2 minutes de temps de parole) au ministre le plus à-même de répondre à celle-ci sur un sujet donné (ex : une question sur le nucléaire sera posée généralement au ministre de l’énergie).
Le fait de devoir me prêter à ce type d’exercice m’a permis de travailler ma capacité de synthèse. En effet, pour l’écriture d’une question, il faut pouvoir en quelques lignes faire une contextualisation des faits et bien cerner ce qui pose problème.
En outre, j’ai pu assister à diverses séances de débats comme les questions au gouvernement ainsi que les questions au gouvernement sur l’Europe. De plus, j’ai pu assister à des séances qui, au contraire des premières citées, ne sont que rarement télévisées. Il s’agit des séances d’amendement où plusieurs députés de différentes ailes politiques et différents groupes statuent sur des modifications à apporter à une proposition de loi qui pourrait entrer en vigueur ou qui l’est déjà. Les députés procèdent par vote pour chacun des amendements proposés.
Par ailleurs, lors de mon stage j’ai aussi eu à répondre aux mails de soutien, d’alerte sur un sujet particulier, de remerciements que le député reçoit. L’objectif est de ne jamais laisser un citoyen sans réponse.
Par ailleurs, j’ai participé à la rédaction d’une note sur l’Europe de la Défense. Une note est un texte qu’un attaché d’un député rédige à l’intention de tous les députés et attachés d’un même groupe politique. Il s’agit d’une mine d’informations utile pour rédiger des questions au gouvernement, notamment. Le but de celui qui la rédige est d’expliquer un sujet synthétiquement et non pas schématiquement, avec des exemples précis et éventuellement une réflexion sur les limites du sujet traité. Ce genre d’exercice met en avant la capacité à rédiger pour informer ainsi que celle de savoir écrire d’assez longs textes clairement et avec précision.

A côté de ces activités très concrètes, j’ai eu la chance de visiter l’Assemblée Nationale de fond en comble avec un guide, chose très intéressante et enrichissante d’un point de vue culturel. Comme on peut se l’imaginer, c’est un lieu marqué d’une forte empreinte historique.
De plus, j’ai eu l’immense privilège de visiter le Conseil Constitutionnel où travaillent les neuf sages élus qui garantissent la constitutionnalité de toutes nos lois. J’ai effectué cette visite avec un syndicat des attachés parlementaires et nous avons été reçus par Corinne Luquiens, ancienne secrétaire générale de l’Assemblée Nationale qui nous a expliqué le déroulement de son travail et répondu à de nombreuses questions.

En somme, j’ai été très bien intégré par ma tutrice qui m’a vite mis à l’aise et s’est montrée très disponible de même que le député qui a accepté que je fasse mon stage auprès de lui a été très généreux et disponible malgré un emploi du temps très peu modulable. J’ai terminé ce stage en admettant volontiers qu’il fut court et qu’il faudrait que je saisisse l’opportunité de reproduire cette expérience sur une plus longue période. Néanmoins, en dépit de sa brièveté, ce stage fut intense par le nombre d’activités qui m’a été proposé. J’ai tellement apprécié ce que j’ai vu et fait que cela me conforte dans mon projet d’études orientées vers la politique et peut-être même davantage vers le métier d’attaché parlementaire.


 


 

Site des CPGE du Lycée Chaptal

  • b-facebook
  • b-tbird
  • b-googleplus
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now