Forum 2008

Compte rendu de la journée Portes ouvertes / forum des Ecoles, 30 janvier 2008

(établi par Cécile Abeloos, Quitterie de Rivoyre, Céline Méot)

 

Brève intervention de l’équipe de Chaptal :

Pour les futurs Chaptaliens qui connaissent le principe de l’hypokhâgne et qui voudraient avoir des précisions sur la khâgne:

Les cours s’organisent en deux blocs:

Un enseignement de 15h: 5h de français, 4h de philo, 2h d’histoire, 2h de géo, 2h de LV1;

La spécialité, choisie en fin de première année en fonction des goûts de l’élève et de ses résultats dans la/les matière(s) qu’il veut prendre. Chaptal offre 4 spécialités différentes: lettres modernes, histoire - géographie, anglais, espagnol.=8h d’enseignement.

Les débouchés possibles sont variés: ENS LSH, écoles de commerce, CELSA, interprétariat , EFAP, INA… en dehors des concours EXISTE la fac! Une année cubée à l’issue de laquelle il n’y aurait pas de réussite aux concours donne une équivalence en bac +4.


Alors, pourquoi choisir Chaptal?

Les choix pédagogiques sont orientés vers une exigence rigoureuse de travail, qui passe par un entraînement régulier (3 sessions de khôlles par an et par matière), et qui vise à amener l’élève au-dessus de ses capacités, sans pression excessive toutefois. L’équipe professorale a le souci de suivre chaque étudiant individuellement, pour l’orienter dans ses choix de formation et d’études.

La qualité de l’enseignement se retrouve dans les résultats: en moyenne 5 élèves par an intègrent l’ ENS LSH (Lyon), une dizaine sont admissibles et une quinzaine sous-admissibles; des intégrations du CELSA, HEC, ESSEC et autres. Les anciens élèves de Chaptal réussissent tous à l’université quelle que soit la matière travaillée.

 

Intervention de M. Jean Delabroy


L'université Paris-Diderot, avec laquelle le lycée Chaptal entretient de réels liens d'amitié, nous a été présentée par le directeur de l’UFR de Lettres, Monsieur Jean Delabroy.

 

Tout d'abord, Monsieur Delabroy constate avec joie la levée progressive de la proscription qui pèse sur les études littéraires depuis de nombreuses années. En effet, des enquêtes ont récemment prouvé qu'à un niveau Bac +8, les littéraires disposent des meilleurs niveaux d'insertion, de salaire... Un phénomène de revalorisation de la filière se met progressivement en place.

Néanmoins, ce constat doit être nuancé en raison d'une tendance récente au raccourcissement des études. Le niveau Bac +3 est présenté comme un « grand seuil » à partir duquel une majorité d'étudiants doit obtenir un diplôme et accéder au marché du travail. La France s'exposerait alors à un réel danger, en raison de la position de faiblesse qu'elle afficherait face à ses voisins européens.

L'université Paris-Diderot dispose de locaux entièrement neufs, situés dans un ancien moulin et bénéficie également de l'une des plus belles bibliothèques parisiennes.

La diversité des matières enseignées, mais aussi des étudiants, dont un tiers est en médecine, un tiers en sciences et le reste en sciences humaines, lui assure par ailleurs une richesse culturelle unique.

Paris-Diderot accorde une importance particulière à l'apprentissage en groupes réduits, comme en témoigne sa maxime « small is beautiful ». Ainsi, le nombre de cours en amphithéâtre est aussi restreint que possible.

Enfin, l'amour de la pensée constitue un terreau favorable à l'épanouissement intellectuel d'étudiants de haut niveau, qui trouvent dans l'enseignement qui leur est dispensé les fondements essentiels à leur culture. Une culture dont la qualité substantielle est de plus en plus valorisée dans le monde professionnel. Les études littéraires ne doivent pas former à une profession, affirme le directeur de l'université, mais bien à des aptitudes.

 

Intervention de M. Louveaux

L’intervention de Monsieur Louveaux, directeur des anciens élèves et élèves de l’ENS LSH.

(M. Louveaux est professeur en classe prépa à Henri IV)

1) comment entrer à l’ENS?

Deux voies:

Soit sur concours après deux ans de prépa. Les résultats de l’écrit sont extrêmement sélectifs sur 3000 candidats, les 220 meilleurs sont admissibles, puis 110 candidats sur 220 sont retenus après avoir passé l’oral. Sur le total des effectifs de Normale, la moitié sont des étudiants admis sur concours, recevant un salaire( de l’ordre de 1200 euros net) et s’engageant à travailler pour l’État pendant 10 ans (scolarité incluse).

Sur dossier: les auditeurs libres bénéficient des mêmes cours et des mêmes avantages (non financiers). Ils sont admis pour effectuer un master (4è et 5è année). La procédure se fait au même moment que les concours. Il existe aussi à Normale des auditeurs qui préparent l’agrégation (1an), et des doctorants.


2) qu’est-ce qu’on y fait?


La formation universitaire s’accompagne d’un épanouissement personnel.

Cette formation s’effectue autour de la recherche dans un cadre universitaire (cohabitation avec les universités de Lyon, Grenoble, St Etienne). Elle dure 4 ans : la première année correspond à une licence (les cours sont suivis à l’université et à l’ENS) ; la deuxième année sert à préparer son master (27 masters possibles !), en troisième année, tous les élèves préparent l’agrégation (à l’intérieur de l’école), et la dernière année se solde par l’obtention du master (M2. - cours à l’université et à l’école).

Le séjour à l’étranger fait partie de la formation proposée par l’école. Il est optionnel ou obligatoire pour les linguistes. Ceux-ci partent dans une université étrangère pour exercer un poste de lecteur. Le séjour s’effectue en 2eme année ou après l’agrégation, pendant au moins 6 mois.

Il est possible pour un étudiant qui justifie son projet d’obtenir une année de congé (sans solde). Il s’agit pour certains de mettre entre parenthèses leur statut d’élève normalien pour se consacrer à autre chose pendant une année de césure.

Généralement, après 4 années passées à l’école, le diplômé obtient un statut d’assistant normalien. Ce statut consiste à passer 3 ans à l’université pour délivrer des cours pendant la moitié de l’horaire du professeur en fonction. C’est l’occasion d’avancer sa thèse, et d’avoir une expérience intéressante et importante pour celui qui se dirige vers l’enseignement et la recherche.


À côté de cette formation universitaire, l’école favorise l’ouverture personnelle. Le cadre de l’école est véritablement exceptionnel en France : équipement de très haut niveau, théâtre, studio multimédia, master class, infrastructures sportives, associations, possibilité de pratiquer une langue étrangère indépendamment des cours, informatique à haut niveau… le complexe universitaire de Lyon est un espace de dialogue : proximité d’une école Normale scientifique (ou l’on peut assister aux cours), de nombreuses conférences sur des thèmes très variés sont organisées, l’association de l’école avec la ville de Lyon permet aux élèves de faire du tutorat scolaire destiné aux lycées des zones difficiles…


3) Quels sont les débouchés?


En raison du statut d’ »élève- prof » des étudiants, le projet d’exercer le métier de professeur est évidemment préférable. En effet la vocation profonde de l’école est de préparer à l’enseignement et à la recherche: 4/5e des diplômés de Lyon deviennent enseignants et enseignants chercheurs, les ¾ pour la rue d’Ulm.

Les autres voies possibles sont diverses : la haute administration (la préparation au concours de l’ENA est classique), les métiers de la culture et des médias en général, et autres. Par exemple, le secrétaire général de Mittal- Arcelor est un ancien de Lyon et agrégé d’histoire!

L’école délivrant un enseignement spécialisé de haut niveau, l’esprit de recherche est valorisé, et la direction tient à ce que le contrat soit tenu : que l’élève diplômé fasse de la recherche pendant les 3 premières années.

L’ENS LSH propose des formations innovantes : par exemple, des cours de management culturel en première année, l‘organisation d‘un groupe de travail sur les débouchés dans le domaine des sciences humaines…. D’autre part, elle envisage de signer des accords avec d’autres grandes écoles, les IEP, les écoles d ‘ingénieur et de commerce.


Ce qu’a voulu nous démontrer Monsieur Louveaux, c’est qu’intégrer l’ENS est une chance, car l’enseignement d’excellence qui y est délivré se fait dans des conditions exceptionnelles. Les qualités requises pour se donner les moyens d’y rentrer sont bien entendu la curiosité, l’esprit d’initiative, l’ouverture d’esprit et la capacité de travail!

 


Intervention de M. Gonzalez, directeur des études à l’école de commerce : Audencia Nantes

 

Audencia est une école de commerce  payante car dépendante du ministère du commerce. Cette école accorde une grande importance à la culture et à la variété des points de vue. C'est pourquoi il est possible d'envisager des études au sein de cette école après une formation initiale littéraire. Il est essentiel de se concentrer non pas sur un métier mais sur les clefs qui ouvrent les portes des différents métiers. C'est dans cet objectif qu'Audencia propose de nombreux et variés parcours de spécialisation accessibles dès la deuxième année après une première année plutôt générale basée sur des cours fondamentaux de théorie et sur des cours choisis parmi une vingtaine. Une troisième langue et des cours d'ouverture culturelle sont obligatoires. Cinq parcours thématiques sont proposés : responsabilité globale, globalisation et innovation, Asie management, Via Hispanica et art et culture.

            La scolarité se déroule en quatre années : la première année est basée sur les fondamentaux du management, elle peut être suivie d'une année optionnelle qui permet la mise en place d'un projet personnel visant une ouverture intellectuelle, sociale ou culturelle ;  la seconde année propose des enseignements de management approfondi, elle est coupée par une année, à cheval entre la deuxième et la troisième année consacrée à un stage en entreprise rémunéré ;  la fin de la troisième année est spécialisée parmi un choix de neuf majeures dont trois intégralement en anglais ; la quatrième année se partage entre un semestre dans une université étrangère et un stage de fin d'étude.. Sortir d'Audencia permet donc l'ouverture de nombreuses portes principalement grâce à l'acquisition de techniques du point de vue professionnel. Des cours transversaux sont proposés, permettant une large ouverture culturelle : histoire de l'art, histoire des intellectuels en France, histoire du cinéma espagnol, Amérique latine : unité et diversité, urbanisation, biotechnologies et nanotechnologies.

            Entrer à Audencia se fait par deux voies d'accès :

- un passage par les classes préparatoires suivi d'un concours.

- après une licence puis une entrée en deuxième année au terme d'un concours moins ardu car basé sur des tests d'aptitude personnelle.

            L'école s'ouvre de plus en plus aux littéraires : des cours de remise à niveau en mathématiques sont proposés en première année. Cette année, Audencia a vu son nombre de littéraire augmenter.


Intervention de Mme Dominique Gratiot) : INA sup. Institut national de l'audiovisuel

L'INA sup. est une école qui fait partie intégrante de l'Ecole supérieure de l'audiovisuel et du numérique. Elle a été ouverte cette année et elle prépare à la gestion du patrimoine culturel. L'INA est la première banque mondiale d'archives numériques. Elle répertorie 70 ans de programmes radio et 60 ans de programmes télévisés depuis 1975 et ce, à des fins de reproduction, à des besoins éducatifs et culturels ou à l'usage de professionnels tels les journalistes ou les réalisateurs. L'INA est également le 1er pole européen de formation aux métiers de l'image et du son. Elle comporte un département de recherche et d'expérimentation. L'INA sup va du BTS au master spécialisé. Partenaire de l'ENS télécommunication, elle a pour but la valorisation et la conservation des archives dans les secteurs du cinéma, de l'audiovisuel, d'internet et des télécommunications. Les enjeux sont l'accès aisé à une masse de contenus ainsi que la gestion de projets. La formation est divisée en deux catégories : les futurs producteurs et les futurs conservateurs. Le métier de producteur vise à produire des contenus et à maîtriser la chronologie. Il faut pour cela connaître les publics et les techniques de programmations des contenus et comprendre les spécificités de l'édition des programmes et des services audiovisuels et numériques.

            L'école étant située au sein même de l'entreprise INA, elle bénéficie d'un contact permanent avec les professionnels du monde de l'image. Les cours sont issus des domaines d'expertise de l'INA et donnent accès aux contenus, à des moyens exceptionnels et aux compétences des professeurs. Les élèves bénéficient également du réseau professionnel de l'INA qui facilite la recherche de stages dans des festivals…L'école délivre à la fin de la scolarité un diplôme de niveau bac plus 5 du ministère de la culture et de la communication. Ce diplôme a deux spécialités : le patrimoine audiovisuel et numérique ou la production audiovisuelle et numérique.

            Le recrutement s'effectue à bac plus 3 pour une durée de deux ans. Tous les profils sont recherchés. L'école a également des partenariats avec des écoles et des universités étrangères : Etats Unis, Canada, Chine, Espagne…

            La scolarité se déroule en trois semestres de cours et un semestre de stage. Une semaine comprend environ 24h de cours et il y a 30 unités par spécialité. La scolarité est ponctuée de séminaires, de soirées et de spectacles dans le cadre des études. Le socle commun d'enseignement qui vise à donner une base de culture générale prend environ 20% des heures de cours et la spécialité environ 80% des heures de cours. La scolarité coûte 1500€ par an. L'entrée se fait sur une présélection qui évalue la motivation puis après un concours qui se divise en quatre parties : une étude de cas sur un évènement patrimonial, un commentaire à l'issue d'une projection, une synthèse en anglais puis un entretien de motivation sur la personnalité, sur le potentiel et l'adéquation entre le projet personnel et la formation proposée.

            Les dossiers sont à retirer le 7 avril sur ina.fr et les épreuves se dérouleront le 27 mai.

Site des CPGE du Lycée Chaptal

  • b-facebook
  • b-tbird
  • b-googleplus
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now