Forum 2011

CPGE Lettres
Lycée Chaptal
Salle Proper Goubaux

    15H15

    Dominique DAMAMME
    VP CEVU Paris-Dauphine
    Directeur de l'Irisso, laboratoire sur la régulation politique et sociale
    Thomas Le Bianic, maître de conférences, Université Paris-Dauphine

    Présentation des filières proposées par l’université Paris-Dauphine aux élèves de CPGE Lettres

    15h45

    Christèle POTIER
    Chargée des Relations extérieures et du Développement
    Sup de Pub Paris
    Présentation du guide sur les métiers de la Communication, des médias, du marketing  et de la Publicité, en partenariat avec la AACC, Syndicat des Agences Conseils en Communication.

    16h15
    Natacha Corcuff (Maîtrise de Géographie Université de Poitiers, Secrétaire de chancellerie du Ministère des Affaires étrangères et européennes, successivement en poste à Paris, Berlin, Sarajevo et Belgrade).
    Responsable du bureau des stages étudiants, DRH du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes, Paris.

    16h45
    Parcours d’anciens élèves
    Emmanuelle Fantin (Master de Lettres Modernes, CELSA, en 1ère année de thèse CELSA ; « planneur stratégique » chez Vizeum (groupe Aegis Média))
    Hugo Daniel, (Master de Lettres Modernes à Paris-IV, licence d'Histoire de l'art Paris IV, master d'Histoire de l'art à Paris-I, Doctorant "en contrat doctoral avec mission d'enseignement" à Paris-I-Panthéon-Sorbonne)

    17h30

    Apéritif avec les anciens de Chaptal


    Compte rendu des intervenants de l' Université Dauphine. ( Dominique Damamme )

    

    En ce qui concerne la Licence : Science des Sociétés.
    Depuis cette année, certains enseignements de l'université Dauphine sont accessibles aux Khâgnes littéraires.
    Ces enseignements sont adaptés aux élèves sortant de classes préparatoires: on y aborde l'économie d'une manière peu formalisée

    ( à la fois micro et macro-économie) ainsi que les fondamentaux en statistiques. Même si cette licence contient des enseignements d'économie,

    il ne faut pas en avoir peur, il faudra seulement se donner les moyens de réussir par un travail un peu plus lourd.

    Cet enseignement apprend notamment les outils nécessaires pour aborder l'économie.
    La particularité de cette filière consiste en l'association de différentes matières telles que l'économie, les sciences politiques, la sociologie, l'histoire et les langues.

    Cette licence est très avantageuse car elle forme l'élève dans une double compétence alliant l'économie et la science sociale,

    ce qui est un atout majeur, puisque l'élève développe de multiples capacités.

    Les classes de littéraires ont un effectif de 45 / 50 étudiants, et l'université souhaiterait doubler cet effectif d'ici peu.
    L'enseignement en petits groupes se rapproche donc du modèle des classes préparatoires.
    L'année prochaine, l'université Dauphine fera partie de la Banque d'Épreuves Littéraires (BEL). Pour l'instant, le recrutement est
    effectué à partir des notes de l'étudiant, de son dossier scolaire, et d'une lettre de motivation.

    - Masters proposés par l'université:
    - M1 Sciences sociales (sociologie, sciences politiques, droit, statistiques, peu d'économie)
    - M1/M2 Journalisme (en partenariat avec l'Institut Pratique de Journalisme) Enseignement encadré par des professionnels.
    - M1/M2 Développement durable
    - M2 Préparation aux concours administratifs (de la fonction publique, territoriale et hospitalière ainsi qu'aux concours des ministres )
    - M2 Gestion des institutions culturelles (axé sur le spectacle vivant, partenariat en préparation avec la
    Réunion des Musées Nationaux et le centre Pompidou)
    Il faut noter que l'accès direct aux masters est possible pour les cubes sous certaines conditions.

    - Autres masters de deuxième année:
    Sciences sociales:
    - Recherche en sociologie (avec rédaction d'une thèse, débouchés universitaires ou recherche)
    - Professionnel Conseil et dynamiques de changement dans les organisations ( pour devenir consultant en réorganisation. Profil de psycho-sociologue)

    Sciences politiques:
    - Affaires publiques ( formation de cadres de la fonction publique )
    - Gestion publique
    - Sciences politiques et statistiques: master indifférencié recherche et professionnel.

    Parcours Recherche ou Professionnel comme Évaluation des politiques publiques ou privées, qui a pour but de former des chargés d'études
    travaillant sur des enquêtes statistiques.
    Cette formation permet plusieurs types de débouchés: - chargé d'études dans le public (INSEE, direction de ministères)
    - chargé d'études dans des organismes et des associations
    - chargé d'études dans le privé (TNS Sofres, IPSOS, instituts de sondage)
    Ce master regroupe une vingtaine d'étudiants et plus de 50% du corps enseignant est composé de professionnels.

    

    Questions

    

    > Quels sont les critères de la lettre de motivation à envoyer ?

    Elle doit rendre compte de votre volonté d'intégrer l'enseignement demandé, car il s'agit d'un investissement très lourd.
    Vous devez faire part du type de projet d'avenir que vous imaginez (dans quel secteur d'activités et pourquoi)

    et éviter absolument de vanter les mérites de l'université ou de la formation.
    Vous pouvez également faire part de vos compétences et des aspects de votre parcours personnel qui pourraient intéresser l'université.

    " D'où je viens, ce que je fais, et ce que je veux faire. "

    > Sur quels critères peut-on être admis en master après une deuxième khâgne ?

    - des notes de bon niveau
    - la lettre de motivation
    - une lettre de recommandation d'un professeur ou d'un professionnel (dans le cadre d'un stage, par exemple)
    Avoir fait une khâgne histoire est plus remarqué qu'une khâgne lettres, dans ce dernier cas c'est surtout le projet personnel qui sera le plus important.

    > En quoi consiste le master de développement durable ?

    C'est une filière M1/M2 qui accentue la formation sur les domaines de gestion et de comptabilité.

    > Quelles formations dans le domaine des ressources humaines ?

    - Master Sociologie: conseil dans les organisations, compétences en sciences sociales.
    - Master Gestion dans le domaine des ressources humaines.
    Pour plus d'informations, consulter le site de l'université ou envoyer un mail au responsable.

    

    Informations supplémentaires

    

    Période d'envoi des dossiers: de la mi-Février au mois de Mars
    Période de sélection: début Juillet
    Pas de liste d'attente!

    Intervention de Christèle POTIER :

    Madame Potier met l’accent sur les nouveaux métiers de la communication.

    le planneur stratégique, dont la fonction est de percevoir les nouvelles tendances, l’air du temps. Métier pour les plus jeunes, souvent en premier emploi.
    L’animateur de contenu, chargé de faire bouger les sites des grandes marques, de renouveler les informations et les contenus.

    Elle souligne qu’il existe un nouveau mode publicitaire qui consiste à entrer dans les réseaux sociaux et

    à lancer les échanges sur le produit que l’on cherche à promouvoir. Cette activité est parfois nommée « marketing viral ».

    

    Intervention sur le Ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE) :

    Natacha Corcuff, responsable du bureau des stages à la Direction des ressources humaines.

    Les principales missions du Ministère des Affaires étrangères et européennes :
    Représenter la France à l’étranger
    Informer les autorités françaises sur la situation à l’étranger
    Protéger les ressortissants français à l’étranger

    De nombreux métiers sont proposés par le MAEE :

    • En administration centrale, des métiers de gestion (financières, des ressources humaines) comparables à d’autres ministères,

    mais également des métiers liés à l’international : rédacteur géographique (sur un pays), politique (désarmement par ex),

    négociation bilatérale ou multilatérale.

    • Dans le réseau diplomatique et consulaire français :
    en chancellerie politique : établissement de liens avec les autorités politiques locales, rédaction de télégrammes sur le pays d’accueil,

    défense des positions françaises ;
    dans un service de presse : communication interne et externe de l’ambassade / du consulat (revue de presse, site internet du poste)
    dans un Service de Coopération et d’Action culturelle : mise en place de projets culturels, de coopération technique ou administrative.

    Cette carrière s’adresse particulièrement aux personnes qui sont intéressées par l’expatriation et les changements fréquents de métiers.

    Le MAEE recrute :
    - par la voie des concours : 150 places sont proposées chaque année à différents niveaux , l’accent étant mis sur la maitrise des langues étrangères.

    Une réforme des concours est en cours qui prendra effet en 2012. Le descriptif des épreuves et les annales de chaque concours sont disponibles sur www.diplomatie.gouv.fr, rubrique « Emplois, stages, concours ».
    - par contrat : les offres d’emplois sont également visibles sur www.diplomatie.gouv.fr.

    Le ministère recrute également des volontaires internationaux (entre 18 et 28 ans)

    pour des missions allant de 6 à 24 mois et avec des indemnités allant de 1200 à 3000 euros.
    Renseignements sur le volontariat administratif sur le site civiweb.fr

    En ce qui concerne les stages, entre 500 et 800 étudiants sont accueillis chaque année au MAEE dont les ¾ à l’étranger.

    Toutes les offres de stages sont publiées sur www.diplomatie.gouv.fr, rubrique « Emplois, stages et concours ».

    Les candidatures se font en ligne uniquement, via ce même site, en lien avec l’université où l’élève de CPGE a une double inscription.

    Une gratification de 417 euros par mois est versée pour tout stage de plus de deux mois.
    Dans son CV, il est important de préciser son cursus, ses études mais aussi ses expériences internationales.

    Quand un certain niveau de langue est demandé dans l’offre de stage, cela signifie qu’il est déterminant pour la réalisation du stage.

     Il faut donc s’auto-évaluer avec précision et honnêteté.
    Pour cause de sécurité, le ministère ne propose pas de stage dans tous les pays afin de ne pas faire prendre de risque aux étudiants.

    Intervention d’Emmanuelle Fantin :

    Hypokhâgne et khâgne à Chaptal puis un master de Lettres Modernes à la Sorbonne et élève du CELSA.

    A l'université, la possibilité de faire des stages est plus facile et ils sont extrêmement importants pour se découvrir et découvrir les métiers que l'on veut faire :

    un stage en Master 1 en tant qu’attachée de presse chez Cacharel puis en Master 2

    comme assistante marketing dans une startup lui a permis de prendre conscience qu'elle voulait travailler dans le marketing.

    Elle travaille aujourd'hui comme planner stratégique c'est-à-dire qu'elle fait l'étude du consommateur et des tendances du moment pour ensuite élaborer une stratégie.
    Les études littéraires doivent être mises en valeur : cela peut être le point le plus important lors d'entretiens. Le CELSA a surtout facilité son entrée dans la vie professionnelle : il s’agit plus d’une « caution ».

    Intervention d’Hugo Daniel :

    Hypokhâgne et khâgne à Chaptal puis une deuxième khâgne à Lakanal. Deux fois sous admissible au concours de l’Ecole Normale Supérieure

    , il obtient également le concours de l'Ecole du Louvre au moment de sa première khâgne puis celui du CELSA lors de l’année suivante, concours qu’il obtient.

    Il parvient à obtenir une double équivalence en master de lettres modernes à Paris IV et en licence (pour entre en L3) d'histoire de l'art.

    Il poursuit un double cursus en Lettres et Histoire de l’art, et obtient un master 2 dans chaque discipline.

    Il obtient ensuite une allocation de recherche pour effectuer sa thèse dans le cadre d’un contrat doctoral avec l’Université de Paris 1.

    L’université apparaît donc comme un véritable choix, et non comme une voie de secours.

    Un cursus semble être une série d'ajustement dont les années d'études doivent servir à se découvrir et tout particulièrement grâce aux stages quels qu'ils soient.

    Trois stages ont été effectués : pour le Centre Pompidou-Metz comme chargé de recherche pour l'exposition inaugurale "Chefs-d'oeuvre ?

    " puis dans une galerie, et enfin au Centre Pompidou au Cabinet d’art graphique. Les stages doivent nous permettre des créer des relations,

    de comprendre ce que l'on veut faire et il faut absolument tirer parti de ces expériences professionnelles.

    Tous les deux expliquent qu’ils ont trop rarement retrouvé dans leur parcours l’exigence des classes préparatoires,

    et que le travail intense qui peut être fourni par les élèves de prépa permet non seulement la construction d'une culture générale mais surtout la construction de soi-même.

    En outre, ces exigences permettent de dépasser ses propres limites, d'autant que ces classes sont un privilège étant donné le petit nombre d'élèves et les retours très personnalisés de la part des professeurs.
    Enfin, tous les deux soulignent également que pour les stages, il faut toujours viser juste par rapport au niveau de nos compétences,

    qu'il est important de tisser des liens et de tenter d'obtenir ces stages par différents moyens, par exemple sur Internet.

Site des CPGE du Lycée Chaptal

  • b-facebook
  • b-tbird
  • b-googleplus
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now